Cactus e Dintorni

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Vie des plantes Les habitats
Italian - ItalyEnglish (United Kingdom)French (Fr)Español(Spanish Formal International)
Les habitats

La majeure concentration de succulentes se rencontre dans une zone comprise entre les 40° parallèles au nord et au sud de l’Equateur. Cette grande zone, assez diversifiée géomorphlogiquement est caractérisée par des périodes d’aridité parfois assez longues, alternant avec d’autres pluvieuses ou dont les périodes brumeuses sont fréquentes en l’absence des pluies comme cela se produit dans la zone côtière de la Namibie et sur les Andes Péruviennes, mais on y rencontre aussi la forêt équatoriale avec son climat chaud et humide, la steppe, la savane, les haut-plateaux et les montagnes. Certains genres et certaines espèces, par leurs caractéristiques sont en mesure de coloniser de vastes territoires comme cela se produit pour les Opuntia répandues un peu partout, d’autre n’occupent que des aires déterminées, plus ou moins réduites. L’homme ne fut pas indifférent à l’œuvre de diffusion à travers les différents continents et y a, en fait, contribué en utilisant les capacités d’adaptation des succulentes.
A grands traits, on peut subdiviser ces habitats en quatre climats:
- pseudodésertique et subdésertique;
- steppes et prairies;
- montagnes;
- forêt tropicale et subtropicale.
Le premier habitat est caractérisé par une grande sécheresse et par des pluies à caractère torrentiel comprises entre 500 et 800 mm par an; au-dessous des 250 mm se trouve le désert vrai, inhospitalier pour les succulentes ainsi que cela se produit par exemple dans le Sahara. Cela n’arrive pas dans les déserts de Namibie, du Chili et du Pérou où la rareté des précipitations est tempérée par l’apport de l’humidité des brouillards persistants. Là vivent beaucoup de cactus parmi lesquels Oroya, Borzicactus, Chamaecereus, Eriosyce, Eulychnia, Haageocereus, Neoraimondia, Oreocereus, Rebutia etc.
On rencontre aussi de vastes plaines et haut-plateaux comme au Mexique et au sud-ouest des USA (Texas, New Mexico, Arizona) véritable pays des Cactaceae parmi lesquelles il suffit de citer Mammillaria, Echinocereus ou bien des montagnes à la roche nue où poussent Aylostera, Echinofossulocactus, Weingarthia etc. Dans des territoires on note une forte variation thermique entre le jour et la nuit et entre l’été et l’hiver, et où l’on peut aussi noter des chutes de neige. Dans les états du centre du Mexique on rencontre une énorme variété d’espèces, parmi lesquelles beaucoup des plus appréciées des collectionneurs comme Ariocarpus, Aztekium, Pelecyphora, Obregonia. Dans l’état d’Hidalgo on rencontre le populaire Cephalocereus senilis, sans celui de la Basse Californie prospère le Lophocereus schottii et Machacereus eruca; dans d’autres zones les Pachycereus et les Lemaireocereus.
Si l’on se déplace vers l’Equateur, on rencontre la forêt équatoriale, typique de l’Amérique centrale, de la Guyane de la région amazonienne et des Antilles, territoires typiques des cactus épiphytes, non parasites, qui pour rejoindre la lumière poussent dans les fourches des arbres où, s’est accumulé de l’humus. Ici prospèrent Selenicereus, Hylocereus, Epiphyllum, Hoya, Rhipsalis, Schlumbergera capables d’absorber l’humidité de l’air avec leurs racines aériennes même durant les périodes où il ne pleut pas. Dans les Antilles poussent les florissants Melocactus assez exigeants en fait de température.
Si l’on descend vers l’Amérique du Sud en direction du Venezuela, Equateur, Pérou, Bolivie, Chili, partie occidentale de l’Argentine septentrionale, beaucoup de genres de l’Amérique du Nord s’y retrouvent bien qu’avec des espèces différentes; Les cierges prédominent, spécialement ceux garnis de soies comme Espostoa et Oreocereus. Sur les haut-plateaux vivent les Matucana, Mila, Oroya. Sur les Andes chiliennes et dans le désert d’Atacama au Chili il y a les Browningia, Eulychnia, Neoporteria, Copiapoa. La difficulté de cultiver les plantes d’origine andine est bien connue, spécialement celles péruviennes et chiliennes où en altitude le soleil est voilé par les nuages qui maintiennent une grande luminosité, sans toutefois brûler l’épiderme des plantes comme au contraire cela peut arriver sous nos latitudes où la durée de l’insolations est trop longue. Des steppes et des prairies proviennent beaucoup de genres bien connus des amateurs comme Cleistocactus, Notocactus, Gymnocalycium, Parodia, Rebutia, Lobivia, Echinopsis. Sur l ‘Altiplano brésilien on rencontre Cereus, Harrisia, Trichocereus. Le sud du Brésil, Paraguay, Uruguay sont l’habitat caractéristique de beaucoup de Cereus, tandis que les forêts côtières sont peuplées de Cactus épiphytes. Même la pampa accueille des genres comme Trichocereus, Harrisia, Cleistocactus, Chamaecereus, Echinopsis, Gymnocalycium, Notocactus.
Même si on peut rapidement dire que les Cactaceae sont typiques des Amériques, tandis que les autres succulentes le sont sur le continent africain, il est vrai aussi qu’il ne manque pas de représentants en Europe, en Asie et en Australie. On peut noter que des genres comme Aloe, Gasteria, Haworthia sont typiquement africains, tout comme les Pelargoniums dont des exemplaires existent aussi dans d’autres zones. La majorité vit dans la bande tropicale et subtropicale de chaque continent avec une localisation en taches de léopard, et pour cela il est très long et difficile de décrire de façon exhaustive tous les habitats d’où elles proviennent, d’autant plus qu’aucune ne s’y est vraiment fixée.
On trouve ainsi les Euphorbes répandues un peu partout bien que différenciées quant aux espèces. La famille des Asclepiadaceae s’étend de la chaîne de l’Himalaya à l’Extrême-Orient jusqu’à l’Australie mais avec certains genres et espèces typiques de l’Afrique comme par exemple Huernia, Ceropegia, Caralluma, Stapelia. Les crassulacées on les trouve en Afrique du sud, Namibie Madagascar mais aussi aux USA, Mexique, en Europe (spécialement Sedum et Sempervivum). Les Amériques sont le lieu d’origine des Agaves, Yucca, Echeveria, Duddleya. Au Mexique on rencontre Pachyphytum, Sedum et Idria columnaris. Les Broméliacées, épiphytes et non épiphytes sont répandues dans les zones chaudes américaines. En Afrique Orientale prospèrent les Euphorbia, Aloe, Stapelia, à Madagascar de nouveau Euphorbia et Kalanchoe, aux Canaries Monanthes et Aeonium.
En général on peut dire que les Anacardiaceae habitent l’Hémisphère Nord et dans la bande tropicale et subtropicale; les Apocynaceae, Burseraceae, Commelinaceae, Rubiaceae, Sterculiaceae prédominent dans les tropiques; les Bombacaceae en Afrique tropicale et sub-tropicale, Madagascar, Océan indien, Australie; Les Compositae, Convolvulaceae, Liliaceae, Oxalidaceae, Passifloraceae, Vitaceae, Pedaliaceae sont prédominantes en Afrique.
Le Veld sud-africain, enfin, avec son énorme variété et concentration de familles et d’espèces est, entr’autres, le paradis de Mesembryanthemaceae. Ces plantes, souvent à demi enterrées, sont répandues du niveau de la mer jusqu’à 3000 mètres. A cause de l’environnement aride elles n’entrent en végétation que durant la saison froide ce qui provoque une véritable explosion de couleurs. En Afrique du Sud on rencontre de multiples climats et une topographie assez variée. On va, en fait, de zones à pluviosité hivernale à la savane avec pluviosité estivale, du maquis tropical aux prairies, des plateaux aux haut-plateaux, des hautes chaînes montagneuses au forêts de montagne.
Sur les montagnes au nord de la Cité du Cap on rencontre une extraordinaire variété de genres et d’espèces comme Aloe, Cotylédon, Pélargonium, Crassula, Othonna, Haworthia, Euphorbia, Stapelia, Gastera, Conophytum.


 

Filtrer par titres     Affichage # 
# Titre de l'article Clics
1 Carte de la distribution des cactées 80714
2 Planisphere des genres et familles 39314
3 Planisphère de la végétation et des sols 30752
4 Planisphère des climats 82803
5 Planisphère de la pluie et de la chaleur 56732
6 Flore de Tenerife 24968
 
Home Vie des plantes Les habitats

Nos publications

  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
  • Le nostre Pubblicazioni
Ajouter site aux Favoris
Ajouter page aux Favoris

Offrez une tasse de café

Soutenez Cactus & Dintorni!